Si la génération des “born free”, ces enfants nés après la fin de l’apartheid, essuie les conséquences les plus visibles de l’état désastreux de l’économie sud-africaine, elle est loin d’être la seule à souffrir.

Récession

Au total, près d’un tiers (32,6 %) des Sud-Africains de 15 à 64 ans étaient au chômage entre janvier et mars 2021, un record depuis la création de ces enquêtes trimestrielles statistiques en 2008. Pis, en intégrant au calcul les découragés qui ne cherchent plus de travail, le chiffre grimpe à 43,2 %.

L’économie sud-africaine, durement secouée par des mesures de confinement particulièrement strictes, s’est contractée de 7 % en 2020. C’est moins que ce que beaucoup d’économistes anticipaient, mais le pays souffre de nombreuses faiblesses structurelles qui plombent les investissements nécessaires à la création d’emplois.

(Source : Courrier International)